En ce 30 septembre, tout le personnel du Conseil de bande et du Centre de santé de Wôlinak ainsi que celui du GCNWA ont revêtu leur chandail orange à l’occasion de cette journée qui vise à rendre hommage aux survivants et aux victimes des pensionnats autochtones.

🔶 Pourquoi à cette date? Parce que c’est à ce moment de l’année qu’on enlevait de force les enfants à leur famille pour les placer dans les pensionnats.

🔶 La Journée du chandail orange est née il y a quatre ans, pendant le projet de commémoration du pensionnat St. Joseph Mission à Williams Lake C.‑B. L’ex-pensionnaire Phyllis Webstad a raconté comment, le jour de son arrivée au pensionnat, on l’a dérobé du chandail orange que lui avait acheté sa grand-mère. Après avoir raconté son histoire, elle a réalisé que plusieurs survivants avaient vécu des choses similaires. Le chandail orange dont on a privé une enfant symbolise tout ce qu’ont perdu ces milliers d’élèves, leurs familles et leurs communautés, pendant plusieurs générations.